AccueilAdoçavamalIdées suicidiaires ?

Idées suicidiaires ?

LES IDEES SUICIDAIRES

Tu n’as vraiment pas le moral, tu as ce que l’on appelle des « idées noires » et tu sens que tes proches s’inquiètent de ce qui se passe, mais personne n’ose te poser la question :

« Tu penses au suicide ? ».

Il se peut que tu y penses depuis plusieurs semaines, de temps en temps, ou de plus en plus souvent. Pour diverses raisons de ton histoire personnelle, et suite aux difficultés que tu rencontres au quotidien, ta vie te paraît insupportable telle qu’elle est.

L’avenir te fait peur, et peut-être que cette société ne te convient pas, tu n’y trouves pas ta place.

Tu te sens nul(le), rejeté(e), et tu as l’impression que même si tu mettais fin à tes jours, ça ne gênerait personne, que tes proches seraient bien mieux sans toi.

Tu penses que tes amis et ta famille ne peuvent rien pour toi, qu’ils ne te comprennent pas, qu’ils ne savent pas quoi faire ou te dire, alors tu te renfermes, tu t’isoles, te retrouvant de plus en plus seul(e). Pourtant si tu regardes bien autour de toi, il y a certainement plus d’une personne qui tient à toi, pour qui tu as de l’importance, comme il y a également des gens que tu aimes.

S’il t’est trop difficile de parler de ta souffrance à tes parents ou à tes meilleurs ami(e)s, sache que tu peux t’adresser à des professionnels sensibilisés à la question du suicide, que ce soit une infirmière scolaire, un médecin généraliste ou psychiatre, un(e) psychologue, Allo Ecoute Ado, ainsi qu’à d’autres services comme Suicide Ecoute par exemple, ou tout autre personne en qui tu as vraiment confiance.

Il y a des périodes dans la vie où selon les circonstances, on peut se trouver en situation d’extrême souffrance. Dans ces moments-là il faut oser faire appel à quelqu’un pour trouver une écoute attentive, de l’aide, un soutien. Il y a des solutions autres que le suicide que tu ne peux pas voir parce-que tu souffres trop. C’est pourquoi il faut te faire aider.

La vie n’est pas qu’une suite de malheurs. Même si tu as l’impression de ne pas voir le bout du tunnel, il n’y a pas de fatalité, des moments heureux t’attendent, alors « Aie confiance ! »