AccueilAdoçavamalJ’ai comme un problème avec la nourriture

J’ai comme un problème avec la nourriture

J’AI COMME UN PROBLEME AVEC LA BOUFFE ……… !!!

 

Voici un quizz à faire pour toi ou pour un proche. Cela permettra de savoir où tu en es avec la nourriture :

1/ « Je ne mange plus »

Au début :

  • Tu as décidé de faire un régime en supprimant certains aliments de ton alimentation ?
  • Tu es mal dans ta peau.

Et ensuite….

  • Tu n’arrives plus à arrêter de perdre du poids
  • Ton régime devient de plus en plus strict
  • Tes sensations de faim disparaissent
  • Peut être tu te prives tellement que tu as envie de craquer…
  • Peut être tu es fatigué(e), tu ne penses qu’à ça…
  • Peut être quand tu craques, tu manges beaucoup et tu vomis…
  • Tu fais du sport de façon excessive ou compulsive
  • Tu arrives moins à te concentrer
  • Tu as froid en permanence
  • Tu perds tes cheveux
  • Tu n’as plus tes règles

Est-ce que les gens disent les choses suivantes…..

  • « Oh, tu as beaucoup maigri, non » ?
  • « Tu fais un gros régime »?

Conclusion : si tu réponds beaucoup «oui» à ces affirmations, ton comportement alimentaire montre que ta relation à la nourriture est difficile et commence à te mettre en danger. La restriction alimentaire peut déclencher parfois une maladie que l’on nomme l’anorexie. L’anorexie est une force destructrice qui pousse des personnes à cesser de s’alimenter. Pour intensifier la perte de poids, certains souffrant d’anorexie vont faire de l’effort physique de manière intense voire même prendre des traitements pharmacologiques.

La personne qui souffre d’anorexie va trouver dans ce comportement du réconfort à sa détresse. Mais rapidement, il va retrouver cette détresse à cause de la dépendance à l’état d’anorexie : le vide, le manque, le contrôle.

La personne perd toute confiance en elle et l’alimentation va devenir une obsession.


2/ « Je mange et je vomis »

Au début :

  • Tu éprouves un besoin irrésistible de manger d’énormes quantités de nourriture.
  • Au moment de manger, tu as la sensation d’avoir perdu le contrôle sur ce que tu manges et te remplis sans t’arrêter.
  • Tu culpabilises, tu es écoeuré et tu te fais vomir
  • Tu es mal dans ta peau

Et ensuite….

  • Tu as envie de manger beaucoup lorsque tu es angoissé (e)
  • Tu manges des quantités de nourriture inhabituellement importantes
  • Tu manges de grandes quantités de nourriture rapidement (en dehors des repas), en cachette ou non
  • Ca te rend malheureux (se) de manger de grosses quantités de nourriture
  • Tu caches aux autres combien tu manges
  • Ton poids fluctue de plus de 2kg par semaine
  • Tu as pris des laxatifs pour influencer la forme de ton corps ou ton poids
  • Il t’arrive de manger sans arrêt et de ne cesser que lorsque tu ressens un malaise

Avec le temps qui PASSE…..

  • Je me mets en retrait
  • Je ne sors plus avec mes copains/copines
  • Je m’enferme chez moi devant les jeux vidéo ou la télévision
  • Il m’arrive de penser à me restreindre, puis après de manger beaucoup et vomir ensuite

Conclusion : Si tu te reconnais dans toutes ces affirmations, sache que comme chez la personne anorexique, la personne boulimique veut parfois perdre du poids au départ et a peur de grossir. Chez ces personnes la restriction alimentaire amène alors des crises de remplissage.

Ces crises se manifestent par une perte de contrôle, on parle de pulsion alimentaire.

Le malade peut alors ingérer des quantités démesurées de nourriture. Tout de suite après la crise la personne vomit soit de façon provoquée soit spontanément. Cette maladie nécessite une grande organisation car la personne met tout en œuvre pour ne rien laisser paraître.


3/ « Je mange sans m’arrêter »

Au début :

  • Tu éprouves un besoin irrésistible de manger d’énormes quantités de nourriture.
  • Au moment de manger, tu as la sensation d’avoir perdu le contrôle de ce que tu manges
  • Tu es mal dans ta peau.

Et ensuite….

  • Tu as envie de manger beaucoup lorsque tu es angoissé (e)
  • Tu manges des quantités de nourriture inhabituellement importantes
  • Tu manges de grandes quantités de nourriture rapidement (en dehors des repas), en cachette ou non.
  • Il y a des périodes où tu manges de grosses quantités puis après tu décides de manger très peu
  • Ca te rend malheureu(x)se de manger de grosses quantités de nourriture
  • Tu caches aux autres combien tu manges
  • Ton poids fluctue de plus de 2kg par semaine
  • Il t’arrive de manger sans arrêt et de ne cesser que lorsque tu ressens un malaise

Conclusion : Le trouble du comportement alimentaire qu’on connait peu est le « binge-eating ». C’est ce qu’on appelle aussi « une compulsion alimentaire ». Elle se manifeste par une grosse prise alimentaire en dehors des repas, sans sensation de faim mais avec une notion de plaisir. Ce dernier point fait la différence entre le binge eating et la boulimie. Il y est aussi question de pulsion comme dans la boulimie mais il n’y a pas de vomissements. Un surpoids voir une obésité, sont très fréquents pour ces personnes.

Ai-je un trouble du comportement alimentaire ?

Ce petit questionnaire n’a pas pour but de faire un diagnostic, les troubles du comportement alimentaire peuvent être parfois transitoires selon ce qui se passent dans nos vies. Si je me reconnais dans une des 3 situations ci-dessus Il faut surtout réagir car une fois installée il va m’être plus difficile de me défaire de ces habitudes.

Il faut savoir qu’il  y a parfois des passages entre les différents troubles du comportement alimentaire, tout n’est pas si catégorique.

Mais dans tous les cas, lorsqu’ils sont répétitifs, ils ont des conséquences négatives sur la santé et sont une véritable contrainte pour ton quotidien.

Les effets sur ma santé ?

  • Une possible aménorrhée (absence de règles) : qui entraîne un risque d’ostéoporose et des problèmes de fertilité. Attention, lorsqu’on prend la pilule, on ne se rend pas compte de ces effets.
  • Un risque cardiaque et rénal.
  • L’émail des dents se fragilise à cause de vomissement répétés, une augmentation des caries, un déchaussement des dents.
  • Manque d’estime de soi, impulsivité, hyperémotivité, anxiété, pensées obsessionnelles, dépression.

Comment faire pour être aidé ou pour aider quelqu’un à qui on tient ?

Si tu n’arrives pas à en parler avec tes parents, tu peux en parler de façon anonyme et confidentielle avec :

  • L’infirmière scolaire, le CPE ou les AED
  • Le médecin généraliste
  • Les écoutants Allo Ecoute Ado
  • Le PAEJ
  • La Maison des Adolescents la plus proche de chez toi.

C’est un premier pas vers le mieux-être.

Avant toute chose, souvent le fait de se l’avouer d’abord et d’en parler ensuite est déjà le premier pas vers la guérison.

Est-ce que je vais être hospitalisé si je dis quelque chose à un professionnel?

Non, dans la plupart des cas, on n’est pas hospitalisé. Aujourd’hui, il y beaucoup plus de solutions pour t’aider à aller mieux.

Est-ce qu’on en guérit ?

Oui, on peut s’en sortir, avoir une meilleure estime de soi, se sentir mieux dans sa peau, se libérer de ces comportements et  se sentir libre comme avant !

Le mot de la « faim » !!

Ne reste pas seul (e) avec ce problème qui met ta santé physique et mentale en danger.  Tu peux toujours en parler à l’équipe d’Allo Ecoute Ado, pour t’aider à agir, à prendre des décisions, dans le but d’aller vers un mieux-être.