AccueilAdoçavamalParent d’Ado – ça va mal

Parent d’Ado – ça va mal

Les relations parents/ados

Les conflits parents/ados et liste lecture |

Besoin d’une écoute, un conseil ou une orientation? Contactez le service Allo Ecoute Parents 43 au 06.01.18.40.36 du lundi au samedi de 17h à 20h (avec rappel possible). Ou consultez leur page Facebook www.facebook.com/alloecouteparents43.

Les tensions, conflits, voire violences (sous toutes leurs formes) sont des difficultés attendues à l’adolescence entre les adolescents et leurs parents. Nombreux sont les parents qui s’interrogent…Que faire pour trouver du sens à ces conflits et des réponses adaptées aux besoins de l’adolescent? Comment réintroduire le dialogue quand la relation chauffe?

 

Gestion des conflits

Nous pouvons dégager quelques « règles de base »: Les parents ont des responsabilités éducatives et morales, il leur appartient de s’assurer de leur autorité calme ainsi que du respect des règles de vie et de chacun dans la famille: il faut un pilote dans l’avion pour répondre aux besoins de sécurité intérieure de tout enfant quel que soit son âge. En tant que parents, vous êtes les pilotes qui peuvent les sortir des difficultés. Il est déterminant que les deux pilotes, père et mère se rapprochent et s’entendent au sujet des enfants, quelle que soit la situation familiale. N’attendez pas que les changements viennent de votre adolescent, il ne fait pas exprès, ses difficultés témoignent d’une certaine souffrance.

Dans cette période de bouleversements en tout genre qu’est l’adolescence, il est fréquent, sain et physiologique que l’adolescent cherche à se rassurer sur les convictions et certitudes de ses parents sur l’autorité: pour pouvoir compter sur ce « cadre », il faut le tester, l’éprouver. Concrètement, votre adolescent a besoin à la fois: >  de fermeté (ne pas lâcher pour des choses où votre conviction vous  pousse à tenir, c’est vous qui savez ce qui est bon pour votre adolescent) > et de souplesse (négocier une progression vers l’autonomie).

En pratique, dès qu’une cause de conflit émerge: > Prenez le temps de bien écouter, reformuler, d’en préciser l’objet. > Mettez vous d’accord entre parents pour établir une règle écrite (fréquence de sortie, heure de retour à la maison par exemple) en répétant cela dans chaque domaine de tension. > Si l’adolescent dépasse la règle, il y a punition (une privation par exemple d’argent de poche, de sortie, de télévision ou autres écrans). L’important est que ce soit  vous qui commandez, de façon déterminée et calme. Plus vous serez tenace et sûrs de vous, et moins cela sera difficile.

Si les conflits s’aggravent…

Il peut être intéressant de chercher, avec votre adolescent, un adulte que vous pourriez ensemble reconnaître comme un médiateur (oncles, tantes, grands-parents, amis…) et qui pourrait vous aider à rétablir le dialogue. Vous pouvez ainsi organiser une rencontre avec la personne choisie comme médiateur, et arriver chacun avec les règles écrites que vous souhaitez défendre. Le rôle du médiateur sera alors de concilier vos positions sans que vos convictions sur les besoins de votre ado ne soient abandonnées. Cette démarche peut être répétée si l’adolescent ne tient pas ses engagements ou pour tout nouvel objet de conflit. Certaines familles organisent des « conseils de famille » . Vous pouvez aussi chercher des idées dans les groupes de parole ou associations pour parents en difficulté (voir en mairie), sur le forum ou la ligne Allo Ecoute Ado, ou encore à l’Espace Fami’Conseil de la CAF (www.caf-haute-loire.fr) Ce qui compte dans ces moments, c’est que les parents et l’adolescent puissent trouver chacun de leur côtéun ou des interlocuteurs adultes qui les aident à prendre du recul, à donner du sens à la violence qui peut s’exprimer entre eux (qui est un symptôme de souffrance) et à restaurer un dialogue respectueux de tous.

Si les conflits s’aggravent encore plus…

Vous pouvez demander de l’aide > à votre assistante sociale dont vous trouverez les coordonées sur le site du Conseil Général (www.cg43.fr pour le département de la Haute-Loire), rubrique « Santé-Social » puis « service social départemental » > ou directement auprès de la CASED (cellule d’aide et de soutien pour l’enfance et l’adolescence) au 0 810 043 119 (prix d’un appel local, la rubrique se trouve également sur le site du Conseil Général). Ce service a pour missions de protéger les enfants et de soutenir les parents dans leurs tâches éducatives.C’est un service d’aide à la reflexion des parents sans engagement et qui peut rester anonyme. Ce service pourra, dans le cas où votre situation en relèverait, vous orienter vers le service d’Aide Educative à Domicile qui prévoit un éducateur en charge de soutenir et de soulager les parents en difficultés. La mise en route et l’arrêt d’un tel soutien se font à votre demande.

Quelques livres pour les parents…

« Grandir en temps de crise », Nicole et Philippe Jeammet, Bayard Culture, 2014.

« Quand l’ado va mal », Xavier Pommereau, J’ai lu, juillet 2009.

« 10 idées pour votre ado », Lorraine d’Huart, Payot 2012.

« La vie en désordre ;Voyage en adolescence », Marcel Rufo, Poche, septembre 2009

« Parents d’adolescents, une crise peut en cacher une autre », RIzzo Nino, Médecine et Hygiène 2014.

« Dernière morsure », Ariane Fornica, Robert Laffont, juillet 2009

> « Conflits dans la famille. Manuel pour sortir des querelles », B. Trelaun, Editions Chronique Sociale, 2003. > « Savoir communiquer avec les adolescents », E. Tartar-Goddet, Editions Retz, 2006. > « A quoi sert l’autorité? S’affirmer, respecter, coopérer », V. Guérin, Editions Chronique Sociale, 2001. > « Il n’y a pas de parent parfait », I. Filliozat, Editions Marabout, 2008.