AccueilAdoviolencesVerbales et physiques

Verbales et physiques

Harcelement

 

 

 

 

HARCELEMENT A L’ECOLE

Lorsqu’on se sent inférieur, mal dans sa peau ou encore révolté, il est tentant de reporter ce que l’on éprouve sur les autres. Souvent dans ces situations, on s’en prend aux plus faibles qui n’oseront peut-être pas résister. La forme de cette violence peut prendre divers aspects tel que l’intimidation ou le choix d’un bouc émissaire sur lequel on va concentrer son agressivité.

Le harcèlement peut prendre différentes formes : moqueries, bousculades, coups, intimidation, injures répétées, humiliations, violences à connotation sexuelle (physiques et/ou verbales), menaces et chantage sur internet, et toutes les autres formes de cyber harcèlement.

Qu’est-ce qu’un bouc émissaire?

Le bouc émissaire est une personne sur laquelle on fait retomber la responsabilité d’un échec, d’un évènement malheureux. Le bouc émissaire devient rapidement le souffre-douleur d’une classe, sur lequel les autres élèves s’acharnent parfois violemment. Etre la tête de turc (le souffre-douleur) d’une classe est tragique pour l’élève qui le subit. Les conséquences sont souvent graves: isolement du reste du groupe, échec scolaire, retournement de la violence contre soi (auto mutilation), voire même tentatives de suicide. Les conséquences sont aussi souvent lourdes autant pour l'(es) auteur(s) que pour les témoins impuissants de ces violences.

Que faire pour éviter ce genre de situation?

  • Eviter de se moquer systématiquement de la même personne parmi ses camarades
  • Veiller à ce que personne dans la classe ne soit à part, en retrait
  • Essayer d’intégrer un ou une camarade plus timide
  • Eviter tout geste d’intimidation ou d’humiliation. Si vous êtes témoin, cherchez un adulte (parent, enseignant…) avec lequel partager ce témoignage.
  • Signaler au professeur un phénomène de bouc émissaire dans la classe
  • Parler avec ce ou cette camarade et lui proposer de l’aide

Stop à l’intimidation!

L’intimidation est l’utilisation de son pouvoir et de sa force dans le but de dominer quelqu’un, voire de lui nuire. il peut s’agir de menaces, de chantage ou encore de l’usage répété de la force physique. L’intimidation est donc un mélange de violence verbale, physique et psychologique. Les différents modes d’intimidation

  • Menacer une personne
  • La pousser
  • Lui faire du chantage
  • La racketter, c’est-à-dire lui voler ses biens sous la menace ou la contraindre à verser régulièrement de l’argent
  • Lui détruire ses biens (vandalisme), ses outils scolaires, ses vêtements…
  • L’insulter
  • L’humilier en l’obligeant par exemple à adopter des comportements dégradants

Victime de racket ou bouc émissaire, que faire?

Cherche de l’aide sans plus attendre. Si tu es victime de racket à l’école ou si tu es le bouc émissaire de ta classe, il te faut briser la loi du silence. Parles en maintenant à un des professionnels de l’école ou encore à tes parents.

Les personnes qui t’intimident utilisent la peur pour exercer sur toi une emprise totale. Les menaces du genre: « si tu en parles on te frappe », ou encore: « ne le dis à personne, sinon on s’attaque à ta copine, à ton petit frère… » te font certainement très peur. C’est normal, car c’est le but recherché. Leurs menaces représentent un délit puni par la loi.

Rappelle-toi que les personnes qui te menacent risquent très gros. Tout comme toi, ils ont des parents qui peuvent intervenir. De plus, ils encourent des sanctions scolaires et pénales si tes parents portent plainte.

Je contacte qui pour trouver de l’aide ?

L’infirmière scolaire, le CPE, l’AED, un professeur

En tant qu’élève, tu es invité à t’informer, éventuellement à signaler tout cas de harcèlement sur la plateforme téléphonique national  ‘Non au harcèlement’ : 30 20 (service et appel gratuit).  Ce numéro est pour les parents également.

Pour les situations de cyber harcèlement, le numéro vert Net Ecoute : 0 800 200 000, géré par l’association E-enfance.Le service est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Un site internet également intéressant : www.jeunesviolencesecoute.fr  et le numéro de téléphone gratuit et anonyme : 0808 807 700. 

Harcèlement educ nat

Enregistrer

Enregistrer